Accueil Culture Côté ciné Mes vies de chien

Mes vies de chien

28 min de lecture
film, mes vies de chien, cinéma

Film : Mes vies de chien (A dog’s purpose)
Date de sortie : 19 avril 2017 (120min)
De : W. Bruce Cameron et Cathryn Michon
Réalisé par : Lasse Hallström
Avec : Dennis Quaid, Britt Robertson, Josh Gad, Juliet Rylance, K.J. Apa,…
Genres : Comédie dramatique
Nationalité : Américain

Et si le chien de votre enfance revenait dans votre vie 50 ans plus tard après plusieurs réincarnations ? 

Mes vies de chien, raconte l’histoire d’un chien qui se réincarne plusieurs fois avant de retrouver son premier maitre, celui qu’il n’a jamais oublié.

Lors de ses vies, il va connaitre la vie du chien « meilleur ami », du chien « partenaire de travail », du chien « de famille », et chacune de ses vies nous apprend des valeurs importantes.

bailey, mes vies de chien, cinéma, film, golden retriever

Résumé de Mes vies de chien

Ethan est un petit garçon, quand entre dans sa vie ce magnifique chiot golden retriever qu’il appellera Bailey (Bailey, Bailey,…). Tous deux deviennent rapidement les meilleurs amis du monde et sont toujours l’écoute l’un de l’autre. Très complices, Bailey et Ethan grandissent ensemble.

Devenu grand, Ethan part étudier et Bailey vieillit et s’éteint après une vie agréable (une scène prenante et pleine d’émotion).

Bailey réouvre les yeux en tant qu’Ellie, un superbe berger allemand partenaire de travail et amie de Carlos, un policier de New-York. Ellie sauve la vie de Carlos au sens propre et au sens figuré, car elle le sauve en lui redonnant goût à la vie et lors d’une confrontation avec un voleur dans laquelle elle donnera sa vie.

Dans sa vie suivante Bailey devient Tino, un corgi, chien de Maya, une jeune femme timide et maladroite. Celle-ci ne pense qu’à travailler et ne profite pas réellement de la vie sauf lorsque son petit Tino s’en mêle. Tino permettra à Maya de rencontrer l’amour et de construire sa famille dans laquelle Tino tiendra sa place de « chien » à merveille.

Dans sa dernière vie, nous retrouvons Bailey sous les traits de Buddy, un croisé berger australien/saint-bernard maltraité puis abandonné, qui traversera beaucoup de péripéties avant de retrouver une ferme qui ne lui est pas inconnue…

mes vies de chien, film

5 choses à savoir sur le film et ses stars

  • Tino allait être abandonné

Mark Forbes (le chef dressage sur le plateau du film) se réjouit du véritable conte de fée vécu par le chien qui joue Tino.

« C’est un adorable petit corgi du nom de Mailo qui joue Tino. On l’a trouvé sur un site de petites annonces : il appartenait à un homme à Los Angeles qui allait l’abandonner à cause de son déménagement. On l’a donc adopté et on en a fait une vedette de cinéma ».

  • Buddy (Bolt de son vrai nom) est né dans un zoo pour chien au Japon

« On a sauvé Bolt d’un zoo pour chien au Japon, où un berger australien s’était échappé de son enclos pour passer la nuit dans celui d’à côté en compagnie d’une femelle saint-bernard. Peu de temps après, est née de cette union une portée de chiots croisés berger australien/saint-bernard dont le zoo ne voulait pas. On a adopté le petit Bolt, ainsi que son frère Lewis et sa sœur Hena », raconte Marc Forbes.

  • Lasse Hallström et les chiens ce n’est pas leur premier succès

Souvenez-vous en 2009, un autre film racontant l’histoire d’un chien avait fait ému beaucoup d’entre vous ? Hatchi ! L’histoire vraie du magnifique Hachiko, un chien akita célèbre pour sa fidélité et son amour incommensurable pour son maître au Japon.

  • Un succès littéraire !

Avant d’être un succès cinématographique, « Mes vies de chien » fut un roman à succès. « A Dog’s Purpose » écrit par W. Bruce Cameron est resté plus de 50 semaines sur la liste des bestsellers du New York Times.

  • Un tournage sur 3 mois dont 8 huit semaines consacrées aux chiens

Le tournage de « Mes vies de chien » s’est étiré du mois d’août à octobre 2015 à Winnipeg, au Canada.
Avec des chiens dans toutes les scènes, l’équipe de tournage a commencé par passer 8 semaines à habituer les chiens à leur lieu de tournage. Certains n’étant pas du tout habitués au milieu du cinéma, ce fut un travail de longue haleine.

livre, mes vies de chien

Diverses anecdotes dans lesquelles on se retrouve

  • La relation entre Ethan et Bailey :  sacré mélange de complicité, de compréhension et de sentiments. La relation d’un maître et son chien par excellence, non ?
  • Les personnes âgés qui donnent à manger au chien sous la table… qui n’a pas vu mamie donner à manger à Jack le chien en douce sous la table ?
  • Le chien qui fouille dans les poubelles durant notre absence… malheureusement c’est un appel auquel ils savent rarement résister…
  • Le chien qui monte sur la table ou détruit le bureau… pour les chiens artistes ou équilibristes
Ethan, Bailey, golden retriever, chien

Un monde nouveau au travers les yeux d’un chien

« Mes vies de chien » est un film émouvant, touchant, drôle et remplis de messages. Dès le début du film, le concept de la réincarnation nous met dans le bain et nous accroche à l’histoire de ce chien si particulier et à la fois si connu par chacun d’entre nous.

Cette narration faite par le chien lui-même, nous permet de prendre du recul sur les réactions de nos propres chiens face à nos actions dans la vie de tous les jours. Que se dit notre chien à longueur de journée ?

Le film met le doigt également sur une compréhension différente du monde entre le chien et nous :

  • Croire à un jeu quand on est mécontent

Avez-vous déjà courus après votre chien pour l’attraper, alors que lui pensait que vous jouiez à la course ?

  • Trouver une odeur magique quand nous la trouvons immonde

Quand votre chien renifle des choses immonde, pour lui c’est digne des plus grands parfums !

  • Pourquoi se faire des bisous, pour chercher la nourriture ?

Dans une scène du film Ethan et sa chéri s’embrasse et Bailey se demande pourquoi les humains se lèche la bouche, pour trouver de la nourriture dans la bouche de l’autre peut-être ?

  • Posséder son maître et non l’inverse

Et oui, il faut savoir que pour votre chien vous êtes à lui et non l’inverse… à ses yeux vous êtes son humain !
Le réalisateur met le doigt sur le fait que le plus souvent ce n’est pas nous qui adoptons un chien, mais c’est bien lui qui nous choisi.

Ils sont compliqués les humains, ils font des choses qu’on ne comprend pas nous les chiens, comme partir…

Le film nous pousse jusque dans les moindres détails à entrer dans le corps, dans la tête d’un chien. Voir le monde avec des yeux de chien pour nous permettre de mieux comprendre nos compagnons et de voir leurs « bêtises » d’un œil nouveau.

Quand on voit le bonheur ressenti par ce petit garçon, chaque jour aux côtés de son chien, on ne peut que se rappeler du chien de notre enfance (pour ceux qui en ont eu) à qui nous faisions toutes sortes de misères et qui nous aimait malgré tout. Cette relation fusionnelle entre Ethan et Bailey est magique et admirable et nous touche, car elle représente parfaitement bien la relation entre un maître et son chien (quel que soit l’âge d’ailleurs).

Une compréhension et une complicité parfaitement retransmise à l’écran.

Et le fait que le but d’un chien est le bonheur de son « humain ». Bailey sans Ethan, n’a plus de but dans la vie…

bailey, ethan, golden retriever, chien, amitié

Chaque chien a sa personnalité, sa vision des priorités dans le film

Bailey est un chien qui cherche un sens à sa vie. Il se pose énormément de questions. Pour finalement réaliser, que le sens profond de la vie est d’en profiter avec les gens qu’on aime comme Ethan.

bailey, golden retriever
Ellie, berger australien

Ellie est une chienne qui ne vit que par et pour son maître. Partenaire de travail de son maître, son but est de le protéger : face à la solitude, face aux voleurs,…

« À la voix de Carlos, je savais que j’avais fait du bon boulot » est sa dernière phrase.

Le but de Tino, le petit corgi de Maia, est de la rendre heureuse, de la faire rire… Une vie qui tourne autour de l’amour, la tendresse, la famille.

tino, corgi, chien
chien, buddy, mes vies de chien

La dernière personnalité canine « le chien » futur Buddy, un croisé saint-bernard/berger australien adopté sur un coup de tête, maltraité puis abandonné est le plus touchant selon moi. Un chien qui subit les plus gros défauts de l’homme et qui reste un chien merveilleux et plein d’espoir. 

« C’était comme si ma vie défilait sous mes yeux » une phrase très touchante de Buddy accroché à son arbre durant des années, pourrait être un slogan de refuge parfait pour rappeler sur l’adoption d’un chien est un réel engagement. 

Mes vies de chien, buddy, Ellie, Tino, Bailey, corgi, golden retriever, berger allemand

C’est d’ailleurs Buddy qui clôture ce grand cercle de la vie sur une note touchante et magique qui vous fera certainement verser quelques larmes supplémentaires en terminant sur 3 choses à ne jamais oublier :

– Aider les gens

– Lécher ceux qu’on aime (Aimer pour nous les hommes 😉 )

– Profiter de chaque instant

Un film touchant, prenant, vrai…Dans lequel les amoureux de chien se retrouveront et qui vous permettra de porter un nouveau regard sur votre meilleur ami.

Du rire, des larmes et de la réflexion, sublime…

mes vies de chien, bonheur, sens de la vie, film

Découvrez la bande annonce

Lire des articles en relation
  • Comme des bêtes

Lire d'autres articles de  Côté ciné

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifiez également

Comme des bêtes