Accueil Buzzz Actu Buzzz La girafe en liste rouge

La girafe en liste rouge

5 min de lecture

Liste rouge de l'UICN

Il existe plusieurs outils pour suivre l’état de la biodiversité dans le monde. Le plus connu est la Liste rouge de l’UICNCréée en 1964, elle constitue l’inventaire mondial le plus complet de l’état de conservation global des espèces végétales et animales. Cette base de données en ligne expose la situation de plus de 65 000 espèces (en 2012) sur les 1,8 million d’espèces connues.

Grâce à cette liste, on sait aujourd’hui qu’une espèce de mammifères sur quatre, un oiseau sur huit, plus d’un amphibien sur trois et un tiers des espèces de conifères sont menacés d’extinction mondiale.

La dernière mise à jour de cette liste est parue le 8 décembre 2016.

Découvrez ci-dessous quelques exemples d’animaux menacés d’extinction :

La girafe : un animal en voie de disparition

La population du plus grand mammifère terrestre a diminué de 40% ces trente dernières années.

En 1985, elles étaient plus de 155 000 individus recensés.
En 2015, elles n’étaient plus que 97 500Soit une très grosse baisse de la population des girafes en 30 ans.

Des centaines d’oiseaux entrent également dans la liste

Un macareux moine ©WikipédiaLe découverte de la mise à jour de la Liste le 8 décembre dernier, a annoncé que sur 742 espèces d’oiseaux nouvellement évaluées par l’UICN, 11 % sont menacées d’extinction et 13 espèces ont déjà disparue.

La France est également touchée par la situation critique de certaines de ses espèces d’oiseaux. 14 espèces exactement y sont en danger critique d’extinction (Échenilleur de la Réunion, pétrel noir de Bourbon, puffin des Baléares, lori à diadème, martin-pêcheur des Marquises,…)

Une bonne nouvelle pour terminer ?

La liste a permis également de voir les effets bénéfiques de personnes engagées dans la conservation. Certains des oiseaux les plus rares et les plus vulnérables de notre planète comme le Bouvreuil des Açores (Pyrrhula murina), le Pluvier de Sainte-Hélène (Charadrius sanctaehelenae) et les Zostérops des Seychelles (Zosterops modestus) ont vu le seuil de risque d’extinction passé à une catégorie inférieure dans la liste. Leurs populations se rétablissent petit à petit et le risque d’extinction recule grâce aux efforts constants des organismes pour la conservation des espèces.

Sources : www.sain-et-naturel.com - www.iucn.org - www.francetvinfo.fr

Lire des articles en relation
Lire d'autres articles de  Actu Buzzz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vérifiez également

Jade et Lou : 2 chèvres pas comme les autres